Le souffle

Des gestes inchangés rythment la vie autour des fours

« J’imagine que, pour un homme, souffler le verre est l’expérience qui se rapproche le plus du vécu d’un accouchement. Des objets d’une fragilité, d’une délicatesse et d’une vulnérabilité extraordinaires sont produits via l’activation de la force brute et du feu avec une grâce et un contrôle exceptionnels ! »
Murray Moss – extrait de « Une réflexion sur la perfection : mon voyage au cœur de Baccarat » dans le livre « Baccarat deux cent cinquante ans. »

Les Maîtres verriers ont le privilège d’être les premiers artisans à transformer la matière pour lui donner vie. Souvent comparé aux danseurs d'un ballet où chacun joue un rôle précis au service de la perfection, ils cueillent, tournent, soufflent, roulent, ébauchent…et pérennisent un savoir-faire transmis au fil des siècles et reflet d’un héritage incomparable.

Il souffle pour former une boule : la " paraison "

Partagez l'article

Suivez-nous