Haute Couture 2 collection

Une collection en édition limitée issue des archives de Baccarat

BEAUNE

Présenté à l’Exposition universelle de Paris en 1878, la carafe Beaune illustre les gestes de haute précision des doreuses de la manufacture. Composé de guirlandes de fleurs et de feuilles d’acanthes enroulés de style Louis XV, le décor en relief à l’or fin est appliqué à la main par couches successives. Défi supplémentaire, le bouchon soufflé en creux vient couronner cette pièce exceptionnelle, symbole de l’art de recevoir Baccarat. Edition limitée : 18 exemplaires

PAVILLON En écho au somptueux temple de Mercure présenté lors de l’Exposition universelle de 1878 à Paris, Baccarat imagine, la même année, une cave à liqueur en forme de rotonde antique. Une pièce elle-aussi exceptionnelle, composée d’une coupole entourée de quatre colonnes et d’un plateau sur lequel repose majestueusement quatre carafes Harcourt et douze verres Compiègne. Entièrement taillé par un Meilleur Ouvrier de France, le Pavillon liqueur est rehaussée de montures en bronze également fabriquées au sein des ateliers de la manufacture. Un véritable chef d’oeuvre, édité en seulement 18 exemplaires, pour permettre aux grands collectionneurs d’entrer dans la légende de Baccarat. Edition limitée : 18 exemplaires
PAPILLON En 1904, l’esthétique végétale de l’Art nouveau inspire à Baccarat une série de coupelles en forme de chrysalide, papillon et libellule. Doublée de cristal rouge à l’or, le papillon brille à travers les nuances infinies de ses ailes iridescentes taillées entièrement à la main par les Meilleurs Ouvriers de France de la manufacture. Edition limitée à 25 exemplaires
LÉO A la fin du XVIIIème siècle, le personnel de maison se raréfie. Peu à peu, la table se couvre de verres, de carafes, de plats et de porte-serviettes en forme de boites cylindriques dans lesquelles les serviettes sont pliées, prêtes à être utilisées. Baccarat transforme cet objet « utilitaire » en pièce d’exception grâce aux différents savoir-faire de la manufacture, émail, dorure et gravure. Le pied agrémenté d’une tête de lion s’inscrit dans les décors emblématiques de l’époque tandis que des motifs émaillés et rehaussés à l’or évoquent la beauté des verreries de Damas du Moyen-Age. Edition limitée : 18 exemplaires
ENVOL Et soudain, l’envol des cygnes sauvages…Créée par Georges Chevalier en 1931, ce vase exceptionnel rappelle les pièces d’inspiration japonaise réalisées par Baccarat dans les années 1870. La forme épurée du vase renforce l’impression de vie foisonnante déclenchée par l’envol des oiseaux. Un décor naturaliste rehaussé de touches d’or obtenu grâce à la virtuosité des graveurs et doreuses de la manufacture.Edition limitée : 25 exemplaires
PALMETTES Eclatant témoignage du savoir-faire des tailleurs de la manufacture, la coupe Palmettes et son décor diamant pierreries font scintiller le cristal. Taillé profondément dans l’épaisseur du cristal par un Meilleur Ouvrier de France, chaque motif se dessine pour faire apparaître l’intensité du cristal rouge. Désormais emblématique, cette teinte obtenue par la fusion progressive entre cristal clair et poudre d’or 24 carats signe les pièces les plus exceptionnelles de la Maison, à l’instar de la coupe Palmettes. Edition limitée : 25 exemplaires